Alexandre Astier

Alexandre Astier

Alexandre Astier enseigne aujourd’hui l’histoire de l’art et l’archéologie de l’Inde à l’Université Paris-Sorbonne.

Docteur en histoire de l’art de l’Inde ancienne et membre du Centre de recherches sur l’Extrême-Orient de Paris-Sorbonne, ses recherches portent d’une part sur l’iconographie des premières divinités indiennes, et d’autre part sur l’histoire du yoga et des pratiques méditatives.

Alexandre Astier a enseigné à l’Ecole Française de Yoga de Paris. Il intervient régulièrement sur certains aspects de l’histoire du yoga dans différentes écoles de formation pour des professeurs de yoga, à Aix-en-Provence et Lyon.

Dans ses cours, il aime mettre en avant la pluralité des traditions religieuses et spirituelles de l’Inde ancienne pour montrer qu’elles devraient ouvrir, notamment pour les pratiquants du yoga aujourd’hui, sur les notions fondamentales de choix et de liberté. 

En tant qu’historien, il s’attache également à montrer la construction historique complexe des différentes pratiques du yoga. En effet, très loin d’être une discipline immuable, le yoga a constamment évolué au fil des siècles en s’adaptant constamment par des échanges et des hybridations jusqu’à l’époque contemporaine.

Pour Raconte-moi le yoga, Alexandre Astier a créé une formation Yoga Sūtras en 16 modules. 

Alexandre Astier est l’auteur de plusieurs ouvrages chez Eyrolles :

Il a également contribué, par six articles, à la grande encyclopédie du yoga dirigée par Ysé Tardan-Masquelier, parue chez Albin-Michel : Yoga, L’Encyclopédie.

Alexandre Astier

Je suis docteur en histoire de l’art de l’Inde ancienne de l’Université Paris-Sorbonne et membre du Centre de recherches sur l’Extrême-Orient de Paris-Sorbonne (CREOPS). J’enseigne, à l’Ecole Française de Yoga (EFY) de Paris, un cours sur les Yoga-Sûtra et un cours sur les Upanishad védiques. J’interviens aussi régulièrement sur certains aspects de l’histoire du yoga dans différentes écoles de formation pour des professeurs de yoga, à Aix-en-Provence et Lyon. D’autre part, je suis aussi, depuis de nombreuses années, professeur d’histoire dans un lycée de la région parisienne.

J’ai publié plusieurs ouvrages chez Eyrolles (L’hindouisme, Les maîtres spirituels de l’hindouisme, Histoire de l’Inde, Citations hindoues expliquées) et récemment L’Hindouisme pour les nuls en 50 notions clés. Je viens également de contribuer, par six articles, à la grande encyclopédie du yoga dirigée par Ysé Tardan-Masquelier, paru en octobre chez Albin-Michel (Yoga : L’Encyclopédie, Albin Michel, 2021).

Mes recherches portent d’une part sur l’iconographie des premières divinités indiennes, et d’autre part sur l’histoire du yoga et des pratiques méditatives.

Dans mes cours, j’aime mettre en avant la pluralité des traditions religieuses et spirituelles de l’Inde ancienne pour montrer qu’elles devraient ouvrir, notamment pour les pratiquants du yoga aujourd’hui, sur les notions fondamentales de choix et de liberté. 

En tant qu’historien, je m’attache également à montrer la construction historique complexe des différentes pratiques du yoga. En effet, très loin d’être une discipline immuable, le yoga a constamment évolué au fil des siècles en s’adaptant constamment par des échanges et des hybridations jusqu’à l’époque contemporaine.

Panier
Retour en haut